Une mémoire extraordinaire ?

Chacun d’entre nous à un pouvoir extraordinaire, qui ne demande qu’a s’exprimer. Pour accélérer la découverte du trésor caché les techniques de mémorisation sont primordiales. Lisez plutôt cet article consacré à Sébastien MARTINEZ  jeune prodige de la mémoire qui participe désormais au championnat du monde de la mémoire. 

Voici une liste de trente mots. Visualisez-là pendant cinq minutes. Oui, là, tout de suite.

mémoire
 

C’est bon? Maintenant, récitez-la.

Impossible? Non. Vous n’y arrivez probablement pas, mais sachez-le: vous n’en êtes pas loin. Je croyais moi aussi que c’était impossible avant de devenir un athlète de la mémoire. Le par cœur me faisait horreur. Et me voilà, aujourd’hui, capable de retenir plus de 120 chiffres en 5 minutes, 1 paquet de 52 cartes en moins de 2 minutes, 30 noms et visages en 5 minutes, ou une liste de 50 mots en 5 minutes.

Certains sursautent en entendant ces exploits. Ils me regardent bizarrement, comme si la nature m’avait doté de super pouvoirs, comme si j’étais différent. Eh bien, ne soyez pas déçu, mais je suis exactement comme vous. Ma vie ressemble à celle de tous les jeunes hommes de 28 ans. Simplement, j’ai choisi, il y a quelques années, d’entraîner ma mémoire.

Encore méconnue, la discipline que je pratique donne lieu à des championnats du monde depuis 1991. La compétition porte sur dix épreuves, parmi lesquelles les cinq citées ci-dessus. C’est un sport officiel, avec son règlement, ses rites, ses stars, son public de plus en plus fidèle.

Comme je l’explique dans la préface de « L’homme qui se souvient de tout », qui vient d’être publié aux éditions Premier Parallèle, au début, c’était un jeu. Moi qui avais horreur d’apprendre par cœur, je me suis vite rendu compte qu’avec un peu de technique, ce que je détestais pouvait devenir un réel plaisir. Mais lorsque l’on arrive à cumuler la compréhension et la mémorisation, alors plus rien (ou presque!) ne peut nous arrêter. Et c’est ainsi que ce qui était un amusement est devenu mon métier, je suis aujourd’hui coach en mémorisation.

Un sport comme les autres

La mémoire répond aux mêmes règles qu’un sport classique: endurance, entraînement et régularité. Je m’entraîne entre trente minutes et une heure en temps normal, et jusqu’à quatre heures par jour lors du mois qui précède la compétition. Tel un basketteur qui perfectionnerait sa technique aux dribbles, shoots et passes, j’apprends à analyser les éléments que je dois retenir. Je décompose chaque « geste mental » avant de le répéter, encore et encore, pour améliorer ma rapidité et mon efficacité.

Lire la suite

Vous pouvez également visualiser cette vidéo sur ce même sujet.

Bon entrainement.

Leave A Response

* Denotes Required Field