Catégories
Mémoire

La mémoire de travail : le sas d’entrée de la mémorisation

J’ai un trou de mémoire

Vous vous êtes certainement tout comme moi retrouvé dans cette situation : “je suis venu dans la cuisine pour y chercher quelque chose, mais quoi ?”. Scène de la vie quotidienne très banale mais qui illustre l’importance de cette étape de mémorisation qu’est la mémoire de travail. La Mémoire de travail est également appelée mémoire court terme dans le sens ou elle est très éphémère et qu’elle est assez peu extensible en taille. C’est une mémoire très dynamique qui se renouvelle en permanence. Votre mémoire de travail est sollicitée en permanence (retenir un numéro de téléphone, recopier un texte, aller chercher un produit après l’avoir lu sur sa liste de course etc…) .

Les processus de la mémoire de travail.

Selon un psychologue américain qui fait à ce jour référence, notre mémoire de travail serait organisée en deux sous-systèmes :

  1. La boucle phonologique : qui permet d’encoder les informations que nous entendons ou que nous lisons. Sa durée de mémorisation serait de 2 secondes environ … pas de panique, la nature est bien faite et le simple fait de répéter cette information permet de la consolider.
  2. Le “calepin visuo-spatial” qui permet  de conserver les informations liées à la vue et à l’espace (la configuration d’une pièce, un visage etc…)

Ces deux sous-systèmes sont gérés et organisés par un système d’administration comparable à un processeur d’ordinateur qui va répartir et organiser les ressources nécessaires au traitement de l’information reçue et aux actions cognitives qui vont en découler. Le cortex préfrontal est ainsi la zone du cerveau la plus sollicitée lorsque le système d’administration central est mis en action c’est-à-dire quasiment en permanence lorsque vous êtes actif.

Les explications de nos trous de mémoire.

Cependant, il y a des techniques pour optimiser ces performances de base. La plus évidente est de faire des regroupements à l’image des numéros de téléphone. Essayez de retenir un numéro de téléphone en accolant les huit chiffres vous verrez aisément que l’exercice est compliqué. Par contre regroupez-les par deux ou par trois et vous les encoderez beaucoup plus facilement. D’autre part, nous avons beaucoup plus de facilité à retenir les éléments de début et de fin de liste, en effet les premiers éléments s’ancrent mieux car nous les répétons, ils passent donc de ce fait dans la mémoire à long terme. La fin de liste quant à elle bénéficie de l’effet de récence. Il sera donc nécessaire de mettre en place des stratégies pour  conserver les informations de milieu de liste.

Mais cela fera l’objet d’un prochain article, en attendant entraînez-vous si vous le souhaitez avec la liste de 20 mots ci dessous, vous verrez que ce que je vous exposais ci-dessus se vérifie.

Bonne mémoire de travail.

[divider style=”11″]

Action : prenez une feuille de papier et un stylo, puis mémorisez cette liste de 20 mots pendant environ 2 minutes.

Puis restituer à l’écrit, faites la relation avec ce que nous avons vu ci dessus.

[feature_box style=”24″ only_advanced=”There are no title options for the choosen style” alignment=”center”]

1 – Débit    2 – Electron   3 – Rugby   4 – Contrebasse   5 –  Ticket

6 – Indemnité   7 – Panneau   8 – Épine   9 – Latin   10 – Galère

11 – Ruine   12 – Honoraire   13 – Objet     14 – Marin   15 – Écologique

16 – Betterave    17 – Hydravion  18 – Vedette  19 – Clef   20 – Géranium

[/feature_box]